The Legend of Zelda, Ocarina of Time : un jeu culte remasterisé sur vos mobiles !


Quand on vous parle d’Ocarina of Time, vous pensez tout de suite à ce magnifique jeu de la famille des Zelda.
Mais difficile pour vous d’y jouer, votre N64 est peut-être hors service (je ne vous le souhaite pas), vos sticks sont peut-être fatigués (si vous jouez un peu, alors oui ils le sont sûrement), ou la qualité de votre TV défaut celle de la 64 (c’est vrai) ? J’ai la solution : jouer à cet opus sur votre smartphone/tablette !

Actuellement un smartphone de moyenne gamme (capacités) peut largement émuler un jeu, même lourd. Même mon petit Samsung le fait tourner à merveille (sauf quelques textures buggées). L’avantage de jouer sur son portable est la mobilité, mais pas que ! Le bouton « save » permet de sauvegarder votre progression « à l’instant t » et non au « donjon », c’est-à-dire que l’on peut recharger sa partie au moment voulu à l’endroit voulu ! C’est un bon point pour les mauvais comme moi…
Bon, c’est vrai, émuler des jeux permet aussi de cheater, mais je ne le fais pas !

Je sais que vous attendez tous ce moment, celui des screens ! Et bien, en voilà !
image

L’interface simple nous procure un bon maintient en mains, seuls les boutons Z et R sont difficiles d’accès, le mieux serai de connecter un clavier Bluetooth.

Mon petit appareil supporte bien les graphismes, seuls les skyboxes ne sont pas affichées ou clignotent pour une raison totalement obscure.

image
L’écran de titre passe bien, mis à part le ciel totalement buggé (notons la chute de FPS entre les 2 screens).

Comme je vous l’avais dit plus haut, le bouton « save » procure un grand bien, surtout dans les donjons à l’approche de Boss ou de parcours jump.
image
L’interface menu (bouton physique du smartphone) ou l’ont petit trouver le Save/Reload, la vitesse (utile dans les cinématiques, chutes de la fréquence d’affichage en conséquence), et le « plus » permet d’accéder au menu initial ou de régler personnellement quelques paramètres.

Jouer devient un bon plaisir, la maniabilité du stick et des boutons sont bonnes, les FPS restent quasiment constants (sauf en Plaine D’Hyrule ou dans les gros donjons).

image

image

image
Plusieurs captures d’écran in-games. Il ne faut pas craindre l’anglais : les ROMs sont presque toutes anglophones, en cherchant on peut en trouver en chinois (SimCity N64 me vient à l’esprit) mais je ne pense pas que vous parliez couramment le chinois…

Vous vous demandez sûrement comment installer un jeu comme celui-ci sur votre smartphone ?
Personnellement j’utilise « Mupen64 plus » (émulateur) en téléchargeant les ROMs sur internet ou elles sont facilement trouvables.
Les jeux nécessitent quand même une petite partie de mémoire,
image
dans mon cas 160Mo, mais mon dossier comporte plusieurs jeux.

Pour ne pas vous laisser sans le fail de l’histoire, voilà les textures buggés qui apparaissent quelques fois :
image

C’était @TheSeb42, comme d’habitude aimez cet article, rebloguez-le, suivez nos Twitter respectifs et prenez du bon temps ! Joyeuses fêtes de fin d’année !
image

Publicités

Laissez donc un commentaire 😉

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s